Non classé

Un loisir de vieux ? #Tricot

J’ai eu l’idée d’écrire cet article après m’être rendue dans un magasin de laines à Nantes.

Le tricot, le crochet, la couture, la broderie… un loisir de vieux ???

Un tricot en cours est-ce un loisir de vieux ?Ma question est volontairement directe voir même politiquement incorrecte, mais elle a le mérite de refléter la pensée d’un grand nombre de personnes.

Vous imaginez bien que je vais vous répondre NON dans la mesure où je viens de fêter mes 30 printemps et que je me classe encore dans la catégorie des “jeunes femmes”. Et ce, pour les 10, 20, 30 années à venir. (Ben quoi ?)

Dans cette boutique de laines, j’ai croisé des femmes de 20 à 80 ans (Où étiez-vous messieurs ? A attendre madame dans la voiture c’est ça ? Mais vous aussi, vous avez le droit de vous y mettre !).

Donc ces femmes, pour les unes, fidèles clientes qui viennent, reviennent, se font rembourser leurs pelotes excédentaires ou retourne chercher celle qui leur manque pour finir un pull… les autres, nouvelles tricoteuses, à l’occasion d’une grossesse, avec l’envie d’un snood comme cette fille sur un magazine de mode, pour offrir un bonnet fait-main à la belle-mère ou pour tricoter une couverture pour le bébé de la sœur de la cousine du mari de la collègue…

Bref, toutes les raisons sont valables !

Je constate souvent que la maternité amène beaucoup de femmes aux loisirs créatifs.

“Faire soi-même, la plus belle preuve d’amour ?”

Je reste convaincue qu’il vaut mieux un petit cadeau fait de ses mains qu’un gros cadeau impersonnel que l’on risque de retrouver chez toutes les copines et leurs bambins.

Mais cela n’engage que moi…

Pour en revenir aux préparatifs de naissance, pourquoi ne pas tricoter une brassière… coudre un bavoir…fabriquer un mobile pour mettre au dessus du lit ?

Ce regain d’intérêt a certainement plusieurs raisons et je ne pense pas toutes les connaître.

En vrac : se différencier, choisir ses matières et ses couleurs, faire des économies (tout est relatif…), faire plaisir (là aussi tout est relatif !), se faire plaisir (et crâner un peu !).

Et vous, qu’est-ce qui vous pousse à faire de vos propres mains ?

Et la broderie bigoudène, un loisir de vieux également ?

Ce qui est sûr, c’est que nous, trentenaires, sommes d’une génération qui n’a pas appris ces savoir-faire à l’école… la plupart de nos mères non plus… seules nos grands-mères auront pu nous transmettre leurs connaissances.

Elles, pour qui l’apprentissage commençait très jeunes et qui n’avaient pas de télé, tablette et autre ordinateur pour occuper leurs soirées. Coudre, tricoter et broder était un “loisir” mais également une nécessité. Et oui, on ne jetait pas les paires de  chaussettes trouées, on les reprisait !

Et nous qui avons toute la modernité pour occuper nos soirées d’hiver , ressentons le besoin de revenir à l’essentiel. Nous apprenons sur le tard. Mais, mine de rien, repriser, coudre un bouton, faire un ourlet et se tricoter une écharpe, ça peut être utile !

Alors mettons-nous au tricot, au crochet, à la couture, à la broderie et, dans 10 ans, je reformulerai le titre de cet article : un loisir de jeunes ?

Recevoir l’actualité de Bizibul par mail




Related Posts

2 thoughts on “Un loisir de vieux ? #Tricot

  1. Aline dit :

    Tout à fait d’accord avec toi Fanny…. Et quel plaisir de voir la curiosité de ses enfants en attendant que l’objet soit fini! Quelle satisfaction personnelle et oui pour crâner un peu!!!!!!

    1. Fanny dit :

      Je savais que tu validerais Aline !
      Je vais attendre encore quelques mois pour expérimenter la curiosité de la mienne… pour l’instant elle se limite à tirer sur la pelote de laine pendant que je tricote… un vrai petit chat !!
      Bonne couture à toi… tu gères 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.