Mes 1ers pas en couture

5 choses à faire pour progresser en couture #Couture

citation 5 choses à faire pour progresser en couture

Qui n’a jamais rêver de savoir coudre à la perfection, sans qu’aucun obstacle ne vienne lui barrer le chemin ?….Vous peut-être ?

Sans parler de devenir toutes et tous les futurs Lagarfeld ou Coco Chanel, je vous propose 5 choses à faire pour progresser en couture.

Aucune recette miracle, mais juste des pistes à explorer, des « exercices » à faire et sans oublier le plaisir de coudre !

Aller à son rythme.

J’ai remarqué qu’il n’y avait rien de plus démotivant que de vouloir aller plus vite que la musique.

Vous débutez en couture et vous n’avez jamais piqué à la machine ? Avant de coudre la veste du dernier Burda, il vous faudra commencer par le commencement. A savoir : apprendre à vous servir de votre machine, apprendre à assembler 2 tissus en couture droite puis en couture arrondie.

Vous remarquerez que je ne vous ai même pas encore parlé de fermeture éclair, de boutonnières ou de biais ! C’est normal car à chaque stade sa difficulté technique.

Alors débutez avec plusieurs projets rapidement réalisables pour prendre de l’aisance dans le maniement de votre compagne de route : la machine à coudre ! Vous serez content(e) de pouvoir coudre de A à Z votre création plutôt que de renoncer et de la laisser de côté.

Lors des cours de couture que j’anime, je préfère ralentir la cadence en proposant un cours d’initiation où je suis certaine que les bases seront abordées, testées puis maîtrisées en 2h plutôt que de partir tête baissée dans un projet démesuré. C’est tellement gratifiant de finir seul(e) son berlingot porte-aiguille plutôt que d’abandonner devant l’ampleur d’un projet mal mesuré.

Coudre le plus régulièrement possible.

Imaginez que vous débutiez dans un sport et que votre objectif serait d’être dans le top 3 des performances l’année d’après. Que feriez-vous pour atteindre votre but ? Vous vous entraîneriez tout au long de l’année.

Bien entendu, la couture n’est pas (encore !) reconnue comme sport olympique, mais la manière d’arriver au niveau que vous vous êtes fixé reste la même : s’exercer ! Pas forcément beaucoup ou longtemps mais régulièrement. 15min, 1h ou 4h par semaine, peu importe. Mais, quand on débute, les progrès seront au rendez-vous surtout avec la pratique.

Alors cousez !!

Introduire une difficulté technique à la fois.

Je sais que vous bavez devant cette petite veste Burda, mais quoi ?? Elle a une fermeture éclair, une patte de boutonnage, des manches montées et doit être cousue dans un tissu extensible ????????

Avant de coudre cette jolie petite veste, pourquoi ne pas coudre :

  • 1 pochette => fermeture éclair
  • 1 housse de coussin avec une fermeture boutonnée => patte de boutonnage
  • 1 blouse d’été simple => manches montées
  • 1 jupe trapèze à taille élastiquée en jersey => travail du tissu extensible

Vous voyez où je  veux en venir ?

Plutôt que de cumuler les difficultés techniques, parsemez-les au fil de vos créations pour les maîtriser. Vous pourrez ensuite vous lancer dans LE projet de petite veste, l’esprit plus serein car vous saurez dans quoi vous vous embarquez.

Faire des brouillons.

J’appelle brouillons, les essais « grandeur nature » qu’il est parfois nécessaire de faire avant de coudre son vêtement ou son accessoire.

S’il s’agit d’apprendre à monter une fermeture éclair par exemple, prenez la même fermeture et reportez juste la partie du vêtement nécessaire. Pas besoin des pièces de tissu complètes.

Vous montez la fermeture éclair comme si vous étiez sur votre vêtement, sauf que s’il y a un problème de montage ou de réglage de machine, vous n’abimez pas votre tissu.

Après vous être exercé sur le « brouillon », vous pouvez vous lancer tranquillement sur votre projet puisque vous savez comment procéder.

Un doute = Un brouillon

Une technique inconnue = Un brouillon

Et dans tous les cas, il est préférable de tester les tissus que vous souhaitez assembler en faisant une couture sur des chutes. Votre réglages n’est pas bon ? Trop de tension ? Pas assez ? Le brouillon est fait pour ça.

S’amuser !

Et la chose la plus importante à faire c’est de ne jamais oublier de s’amuser !!

Un loisir doit rester une détente avant tout. Alors, si un projet vous casse les pieds, oubliez-le quelques jours, quelques semaines voir plus. Quand vous y reviendrez, ce sera l’esprit frais, le regard neuf et parfois la difficulté rencontrée aura disparue !

Si nous résumons, les 5 choses à faire pour progresser en couture sont :

  1. Aller à son rythme
  2. Coudre le plus régulièrement possible
  3. Introduire une difficulté technique à la fois
  4. Faire des brouillons
  5. S’amuser !!

Pensez-vous que ça pourrait vous aider à progresser ? N’hésitez pas à partager vos idées dans les commentaires !

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager avec vos proches. Et n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour recevoir toute l’actualité Bizibul (formulaire juste en dessous).

Recevoir l’actualité de Bizibul par mail




Related Posts

2 thoughts on “5 choses à faire pour progresser en couture #Couture

  1. Nathalie dit :

    De très sages conseils d’ une pro. de la couture ! Merci Fanny !!! Bisous.

    1. Fanny dit :

      Si tu en mets en application, tu me diras si ça te convient !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.